Faut-il éviter certains aliments pendant l’allaitement ?

0
386

Faut-il éviter certains aliments pendant l’allaitement ?

Si vous êtes une jeune maman qui veut allaiter son bébé, il y a de fortes chances pour que ayez lu à peu près tous les sites de mamans pour savoir les choses à faire et à ne pas faire dans le cadre d’un allaitement sûr pour votre bébé, que vous allaitiez au sein ou en utilisant un tire-lait (comme ceux-ci). Vous avez donc aussi lu qu’il y a énormément d’aliments déconseillés afin de ne pas mettre en danger votre bébé et vous commencez à désespérer ? Heureusement, la majorité des rumeurs sont fausses et vous pouvez manger presque tout ce que vous souhaitez, dans des quantités raisonnables !

Par contre, il existe quand même des aliments à éviter pendant l’allaitement

Liste des aliments à éviter quand on allaite un bébé

  • Le café : Même si vous avez le droit de boire une ou deux tasses par jour, sachez que la caféine est transmise via votre lait maternel… Si vous conservez des quantités raisonnables, il n’y a pas de soucis mais si vous observez que votre enfant a du mal à dormir ou est plus énervé que d’habitude, arrêtez d’en boire !
  • Les cacahuètes : Les arachides sont connues pour contenir un allergène très puissant qui se mélange avec le lait de la maman. Ca ne veut pas dire que votre bébé va automatiquement être allergique si vous en mangez, mais pour éviter tout risque, abstenez-vous pendant l’allaitement.
  • Les agrumes : Même si vous devez manger des fruits dans le cadre d’un régime de qualité, les agrumes sont malheureusement trop acides et peuvent causer des aigreurs d’estomac et des brûlures intestinales douloureuses pour votre bébé.
  • La nourriture épicée : Tout comme les agrumes, les épices (curry, paprika, cannelle, etc.) ont une tendance à causer des douleurs gastro-intestinales et des irritations pour votre enfant.
  • L’alcool : Comme la caféine, l’alcool pénètre dans le lait de la maman et peut entraîner des conséquences importantes pour l’enfant comme une diminution de la croissance ou des troubles du sommeil important.

Malgré ces conseils, et comme à chaque fois avec votre bébé, consultez un médecin au moindre signe indicateur d’un problème.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here